29/06/2004

History

00h43, je me mets à poster...
sans idée véritable dans la tête, sans aucun feeling véritablement excepté les 5 crèpes réchauffées trouvées au fond du frigo vide depuis quelques jours sans que j'aie eu le courage de le recharger...
 
Bilan de ces 2 jours, qui encore une fois se sont déroulés de manière intemporelle...
J'ai beau dire, il serait temps que je me repose, voyant les jours défiler sans trop savoir l'heure, ou le jour, et mes nuits agitées n'arrange en rien cette situation...

Dimanche, 15h...
coup de fil de bloggeurs qui sont devenus, ce que je peux appeler pour ma part des amis... le temps de prendre une douche, j'arrive, en me demandant ce que je fais là "bordel, j'aurais mieux fait de rester chez moi, j'ai pas la tête à ça, j'ai pas envie de voir du monde"... arrivée pachidermique comme d'habitude, un bonjour rapide à tout le monde, des regards inquisitoires... oui, je n'ai pas trop la forme en ce moment, mais bon...

Entrée de jeu, 2 cafés pour moi merci...
Quasi cul sec - les établissements ne proposant nullement des injections I.V. de caféine et ceux-ci délayant des cafés beaucoup trop distillés à mon goût -, j'écoute, je ris, je me sens encore une fois envahi, entouré de cette gentillesse, de cette simplicité, qui certains jours me perturbe encore...
 
Retour après quelques crèpes, et une promenade rapide au parc...
Le soleil brille, le parc est chargé, des  gens flânent, vogue, lisent, des couples d'amoureux roulent dans l'herbe verte de la plaine, le vent...
La vie... tout simplement... celle qui m'étonne, et qui me charme encore régulièrement par ses choses simples et belles...
Je rentre chez moi, encore une fois, souriant, je m'endors après des heures tardives devant mon écran, à discuter de multiples choses, à refaire le monde, avec une clope, et mon adsl...
 
Réveil sur le coup d'un coup de fil... Bouffe avec X et Y... je marche, angoissé...
Depuis quelques jours, ces foutues crises d'angoisse reviennent - trop de choses à faire, aucune possibilité de remettre ultérieurement -
L'idée de les voir simultanément, de manger en leur compagnie, m'angoisse... j'ai toujours aimé réconcilier les gens, particulièrement ceux que j'aime, j'ai toujours aimé être proche des gens qui n'allaient pas, mais j'ai toujours aussi détester arriver dans une  situation qui pourrait être aussi bien angélique qu'explosive...
Calme, sourire... cela se passe bien, et au retour, par un passage en banque, une réflexion se fait... "je ne sais pas ce que tu as fait, mais elle est calme et souriante..."
"Ecoute, tout simplement, il suffit parfois de choses toutes simples.."
 
Shrek2 au cinéma...
Je m'amuse, je ris... je suis encore sous le charme de la magie de Dreamworks, je suis détendu, calme... malgré une petite engueulade sur le serveur du bar-a-filer-les-popcorns-et-les-cocas (faut-il y donner un nom), ton froid, glacial, sec, court...

Les gens me regardent d'un air étonné, silencieux, sidérés... le serveur lui même ne sait quoi réponde et me sert prestement... des fois, c'est fou ce qu'un coup de gueule confiant et justifié peut  faire comme effet...
 
Ce genre de personnes ont toujours le don de me faire grimper la tension...
J'ai toujours détesté ce genre de trucs sans organisation, où l'on sert les gens un peu n'importe comment, dans un ordre alléatoire, tout comme j'ai toujours des fois eu des envies de sortir un shotgun et de descendre certaines caissières au colruyt ou autres, qui mettent 10 heures à scanner 3 articles, qui papotent, et qui prennent tout leur temps...
J'ai toujours détesté perdre de précieuses minutes en futilités, le manque d'organisation et de professionalisme...
 

01:32 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Tu dors pas toi ? ;~)))) .

Écrit par : Bad' | 29/06/2004

Je dors rarement... Et tardivement :)

Bizzz

Écrit par : Frank | 29/06/2004

... pauvre serveur, il ne s'en remettra jamais... ;-)))))

Écrit par : Nicolas | 29/06/2004

salut ;-)) .....une trés belle journée à toi......;-))
D'accord avec toi pour ls caissières de super market ......
Et c'est dommage ,mais souvent faut mordre les gens pour qu'ils fonctionnent ...hé
Gros bisous ;-)))

Écrit par : biogenetique | 29/06/2004

. AS TU DEJA TRAVAILLER DERRIERE UNE CAISSE A MON AVIS NON. TU DEVRAIS ESSAYER A MON AVIS TU CRITIQUERAIS MOINS!

Écrit par : FLO | 29/06/2004

FLO Désolé, mais j'ai déjà travaillé en horéca, et donc je sais que c'est pas évident, surtout en coup de "rush", lorsqu'il n'y a pas assez de personnel.
Maintenant, lorsque tu as 10 personnes, dans un comptoir qui ne consomment principalement que des paquets de pop corn et du coca, que vous êtes 3 à servir, je pense que c'est totalement gérable sans aucun problème, qu'il est facile de voir qui était avant qui, et que la moindre des choses c'est de préparer quelques paquets et coca à l'avance par exemple puisqu'ils seront consommés dans la minute qui suit...

On pourrait même organiser cela de manière simple : 1 mec aux cocas, un mec aux popcorn, un mec à la caisse... encore mieux.

Concernant les caissières, je devrais essayer... clair que c'est lobotomisant, chiant, un job mal payé, mal considéré, et qu'au début, certes, j'irais lentement, le temps de connaître l'emplacement des codes barres et de ne pas retourner l'article dans les 10 sens pour le trouver.
MAIS lorsque tu mets environ 10 secondes par article, et que tu connais le code barre, qu'il y a une file de 20 km à ta caisse et que les autres caisses passent 10 x plus vite que toi, c'est un peu dérangeant... moi personellement, c'est le genre de chose où j'ai envie de virer les gens, et de le faire moi même, ca reviendrait franchement au même débit, si pas plus rapidement...

Ma critique est peut être dure, je suis d'accord qu'à un certain moment, t'es crevée et que tu bosses moins rapidement, mais lorsque c'est le même rythme pendant 2 heures, et que tu sens que le problème c'est un problème de motivation (et vas y que je mets 5 secondes pour prendre un billet dans ma caisse...), ca me dérange, tout le monde y perd : les clients, le magasin, et l'employé qui de toute facon se fait chier.

Écrit par : Frank | 29/06/2004

MDRRRRR tu ris de mon clitoris affectif ...moi je me marre avec ton rihotgun .....j'y ai aussi déjà pensé ;-)

Écrit par : Absintheae | 29/06/2004

Les commentaires sont fermés.