20/06/2004

J'ai beau me dire

Time after time... second after second...
Petit verre avec mon père... discussion intéressante, mise à jour des informations sur la famille... tout se barre en c... parrait-il...
Peut - être... effectivement...
 
Sentiment de solitude qui m'envahit, froid qui envahit mon âme et mon corps...
J'arrive faire ce que je dois faire... installer un windows chez S... j'ai 2 bières dans le nez, et mon visage est morne... je m'en contrefous... car finalement eux comme moi nous sommes vus assez mals certains soirs pour se préoccuper de telles préoccupations futiles...
Petite bouffe... en leur compagnie...
 
Pour éviter de manger seul... pour éviter de se retrouver seul...
Je rentre, et je me sens seul... terriblement seul... seul, moi, mon pognon... qui ne me sert finalement à rien... on n'achète pas la présence humaine, on n'achète pas la chaleur...
Je rentre, avec une envie de fièvre... avec une envie de chaleur... tout en sentant, à chaque pas, à chaque seconde, cette âme se sentir de plus en plus seule, de plus en plus froide...

Personne à débaucher à cette heure...
et je rentre, seul... dans le hall de cet immeuble luxieux, comme trop souvent, en appuyant sur ce bouton d'ascenseur métallique, seul...
Je n'ai que peu de gens qui tiennent à moi... et c'est de ma faute... de mon unique faute...
Ma solitude, physique, mentale, augmente chaque jour de plus en plus... et me fait me demander ce soir si je vais continuer longtemps à ce rythme mental - de vie - moral... je commence à en douter sérieusement ce soir...
 
Je rentre, je vais me mettre dans ce fauteuil... aucune envie de travailler, aucune envie de réfléchir...
Juste envie de chaleur humaine, juste envie de douceur, juste envie de détente...
Juste envie de ne pas réfléchir, juste envie de tout laisser tomber...
Encore une fois j'ai mal... j'ai pas de bol... ce corps devrait être foutu à la casse... et mon esprit éteint, à jamais...
Prendre 2/3 cachets, tout couper, gsm, pc, fax, fixe, et m'endormir... une nuit où je ne penserai pas... où l'âme et l'esprit seront déconnecté, le temps de quelques heures... je ne penserai pas... je ne souffrirai pas... je ne me rappelerai pas...
Quelques heures à me déconnecter, ca fait  du bien de temps en temps...
 
Au réveil, prendre une décision...
Peut être faudrait-il prochainement que je pense à éteindre les dernières lumières... elles vascillent depuis trop longtemps, je me plainds depuis trop longtemps...
D'un coté ou d'un autre... demain, ou après demain, je déciderai quoi faire... prendre une décision radicale, peu importe ce qu'elle soit, mais prendre une décision...
 

23:41 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

ptit coucou! à see you! ;o)

Écrit par : Amaretto | 21/06/2004

Les commentaires sont fermés.