07/06/2004

Resoirée, réflexion, manque, et boulot...

Et voila... petite soirée, courte mais brêve, le temps d'une pause, d'un soupir...
Le temps de décompresser un petit coup avant la ligne droite : "café, calmant, bain vers 3/4h, et anti-douleurs à dose maximum, exceptionnellement..." qu'il a dit le monsieur...


Nicolas, A., EnglishBob, et Amaretto qui nous rejoignit en fin de soirée...
D'abord, je tenais à le dire, une assez agréable surprise en arrivant chez Nico, une belle jeune femme marchant dans sa rue... le temps de rentrer, que cela monte au cerveau et... 2 secondes plus tard, je rouvre la porte, juste au moment ou Englishbob arrive...
Hé oui... notre chère Englishbob était habillée "été", et... elle est ravissante...
 
Petite bouffe (enfin ruage sur les fromages pour certain, gauffre chaude pour d'autres...)
et voici qu'Amaretto arrive, un peu triste...
N'écoutant que mon coeur de chevalier, je me suis dit que ne disposant ni de charme, ni d'intelligence, la seule chose réconfortante pour elle... était une gaufre toastée (secret hollandais parrait-il ?) faite avec amour

Ensuite, discussion, et ça vole...

Au menu :

  • Bronzage, poil qui repousse de 10 mètres, méthodes d'épilation (oui oui ca c'est pas bon, bouton)

  • passages z''érotiques (oui je bronze les jambes grandes écartées, en sucant mon bonbon - ah moi, c'est pareil, mais c'est chocotoff)

  • passages techniques (oui, t'imagines, la lampe à 800 watts qui éclate, on sait jamais, dans les fesses)

  • passages mode ("j'vois bien un ptit fantôme la sur mon blog", "oah j'vois bien un fond jaune clair, semi-transparant")

  • passages philosophie (une vie après la mort, ou une vie avant la mort, avec votre auguste serviteur en avocat des 2 camps)

  • passages inédits (oui oui, marco, il a un beau cul moi j'dis ;-)

  • passages émotions ("j't'aime pas - moi non plus - mais maintenant j't'aime bien - moi aussi mais bon, j'm'excuse..."), ("mmm... j'ai peurrrrrr des bidules que je connais pas !"), ("mmmm salopard de radin d'hollandais va ;-)")

  • passages confessions (euh j'avoue, j'bronzais avec un truc noir et bon, ben me suis brulé, enfin, tu vois quoi.. fin bon )
 
Bref, une excellente soirée, ça vole dans tous les sens, ça passe par tous les sujets, vision différente, intéressante, de personnes fort agréables
qui finiront par déposer votre auguste serviteur raccompagné en voiture par 2 gentes dames... qui au passage, ont noté mon adresse... je suis mal barré, je n'ai pas envie de devoir être obligé d'apporter le ptit dej tous les matins, de faire des bisous à peine sorti du sommeil, d'aller chercher les croissants et les fleurs en même temps... merde quoi ;-)
 
Le temps de remonter, coup de fil d'urgence à Amaretto...
Ben oui... plus de café... le night shop à un bon 1/4 d'heure d'ici... j'dois pas avoir de bol, parce qu'elle ne m'entend jamais (ou alors ? ? ? ;-)
 
Bref voilà... je suis seul, sans café, avec un dos super tendu...
Manque soudain... comme certains soirs...
Manque de tendresse, envie d'une soirée intime, autour de la fontaine du parc du cinquantenaire avec une bouteille, les étoiles, et un paquet de clopes, manque de sommeil...
Pas grave... j'ai toujours mon ptit teddy avec un fond de parfum... c'est con, mais j'aime bien... parfum, souvenirs, douceur...

Hum...

Pensées, réflexions sur moi même...
Se remettre en cause n'est jamais une mauvaise chose... à condition de ne pas trop rester dedans...
Certains ont (ont eu ?) une mauvaise opinion de moi, et d'une certaine manière, c'est logique...

J'ne donne pas forcément la meilleure image de moi...
Et si j'ai pu avoir des pensées, des paroles, ou des actes déplacés, je tiens par la présence à présenter mes excuses les plus sincères. 
Toujours pareil, dès que je suis en groupe et que je ne connais personne, je me sens mal à l'aise, je fuis, ou, de nouveau, c'est ma grande gueule bien chiante qui la ramène... et vas-y que j'écraseuh... et effectivement, ce n'est pas la meilleure manière de se présenter.
C'est comme ca... j'suis une cata :o

Penser...
Penser à ne pas casser les gens... penser à ne pas être agressif quand j'ai un ptit verre dans le nez, les nerfs à vifs, pas assez de sommeil, peu importe la raison, ca n'excuse nullement...
Penser un jour à démonter de qui me sert de cerveau, ce qui reste de mon âme, à étaler le tout, et à faire un bilan... serait pt'être temps...
Penser un jour à fixer certains plombs, parce que c'est très bien de s'excuser ou de réaliser après, mais bon, éviter la bourde, ca serait encore mieux...

C'est pas tout ca, j'dois finir mon mémoire...
Allez... courageuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh...

23:47 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

... tiens, moi aussi hier soir, une fois tout ce petit monde parti, j'avais peur d'avoir trop appuyé sur la pédale cassage et foutage de gueule... comme quoi... ;-)

Écrit par : Nicolas | 08/06/2004

Penser... ... à pardonner ses "amis"...

Écrit par : ch'tit bou | 08/06/2004

... comme quoi j'avais raison....nanananèreuhhhhhhhhhhhh ;-)

Bone journée et courage pour ton TFE

Écrit par : Babylou | 08/06/2004

. Allez segnor, courage plus que quelques heures et quelques apges à tnir et après gros dodo!

Écrit par : englishbob | 08/06/2004

ne jamais s'arreter à une seule rencontre... je le répète souvent ;o)))

Écrit par : valou | 08/06/2004

Les commentaires sont fermés.