27/05/2004

I got it...

Journée de merde, mais qui se termine sur un rayon de soleil...
Overdose de café, comme d'hab pour me réveiller...
Forcément, je suis rentré (une fois de plus), tard, seul, avec mes démons, et quelques bières dans l'estomac pour mieux oublier ce monde qui tourne, et dont j'ai l'impression de plus en plus de m'éloigner...
Ou de m'éloigner de la réalité...

Folie douce ?
 
Je change petit à petit, je me sens me transformer... encore une fois en quelque chose - de mieux, de pire - ?
Bonne question... l'angoisse parfois de me déshumaniser, de me perdre, au fond de mes néandres de pensées rarement ininterrompues, la tentative de me battre contre cet isolement physique, qui n'est que le reflet de mon isolement mental qui s'accentue au fil des mois, des jour, des heures, des secondes...
 
Boulot tant bien que mal, aidé d'un bon bandage et d'une crème anesthésiante...
Faut bien... pas évident, mais ca tient le coup...
Je tiens le coup, physiquement, mentalement... pour ces gens qui sont auprès de moi, pour le fond de mon âme... peut être pour me sauver moi même, ou sauver le peu qui reste...
Il faut...
 
Eclair de génie, éclair de folie...
Fièvre frénétique, qui me parcoure, qui fait que j'ai choisi cette profession, qui fait que je passe des heures sans voir le temps défiler...

Fièvre de comprendre, fièvre de me battre, rage de ne pas aboutir, la machine est lancée...
Mes yeux parcourent brutalement environ 3000 lignes de code défilant à vitesse grand v sur ce petit écran, juste assez pour accélérer encore plus les choses...
La machine s'emballe, ma pensée carbure, mes bras font ce geste machinal de prendre mon café en continuant à réfléchir à vitesse grand v...

Etablir un schéma cohérent de raisonnement, explorer la moindre piste, plonger dans cet univers de 0 et de 1...
Le schéma se crée, un univers se développe, je suis bien au delà de ce qu'il se passe à coté de moi... adrénalyne, tension, stress, pensées s'accélérant... la machine est lancée...
Je mets le doigt, je capte, je remonte... j'y arrive enfin... Compilation, test

YES........ 1/2 heure avant l'échéance de la présentation, j'ai réussi...
Le programme retourne, et de surcroît est amélioré... une fonctionnalité de plus...
J'ai réussi au delà de mes espérances...
Il me reste le temps de manger un ptit bout rapidement, avant de présenter le boulot... qui sera finalement remis à demain, faute (encore une fois) d'une réunion obscure de mon supérieur.

Petit coup de fil à Mr X sur le temps du midi...
Le temps de prendre des nouvelles, et peut être de faire ce que je n'ai plus fait depuis longtemps... tenir à ce fil si mince et si précieux qu'est une véritable amitié, enrichissante de tout point de vue.
 
L'après midi se déroule...
De temps en temps un éclair de douleur, furtif... saleté de poignet...
Mes ligaments sont raides, tendus comme une corde de piano, j'ai l'impression qu'ils vont sauter à tout instant...
Bercé par la musique, dans mes pensées, je continue... pourquoi pas ne pas faire encore mieux d'ici demain...

Demande d'explications à mon collègue : "euh touches pas à ca"... l'impression qu'on me prend pour un con
Je peux le faire... pourquoi pas... je suis en rage... l'impression d'avoir un "pas touch à ca ptit con, t'as de la chance que ton truc tourne, alors ne joues pas au plus fin" dans la gueule...
Certes, l'ambiance électrique du boulot explique les choses, mais un peu de tact ne fait pas de mal...
Ca carbure... Et ca marche...

I got IT

18:13 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.