18/05/2004

Prescience, ma poule ?

Dîner ce soir, dans un cadre plus qu'honorable...

Dîner habituel... piquette habituelle, nourriture plus qu'enrichissante, compagnie plus qu'ennuyante...
Discours habituels, stériles, ennuyants... le silence prolongé est parfois la meilleure des paroles... parfois de tous cotés...

J'aime cette ambiance de silence absolu pendant 3/4 minutes...

Cette ambiance où l'on se retrouve confronté à l'ineffroyable réalité de la situation...
Mais non, nous n'avons rien à nous dire...
Mais non, nous ne savons plus quoi nous dire...
Mais non, ce que nous disons est d'une pitoyable lamentabilité, digne d'un sketch de tom & jerry...

Je m'évade... et j'observe autour de moi, habitude trop souvent répétée...

A force, j'ai acquis une parfaite maîtrise du basculement réalité / absence...
Le monde, le bruit, l'entourage, le flux de paroles se fait lointain... je regarde toujours, mais mon regard devient vide, mon esprit, lui est ailleurs...
Qu'avons nous ce soir, dans la galerie - pétasse, pouffe, pute, cochon, porc, macho, grande gueule, mythomane, nymphomane, et autre espèce misérable de l'espèce humaine- ?

 

 

Mon regard se porte sur un homme, seul, parmi cette jungle composée de table de 2, ou plus...

Cet homme n'est pas comme la jungle entourante... non, cet homme est seul, et porte une veste en jean's et un sac à dos...
Personnage étrange, contrastant avec l'ensemble de la faune locale...

Entrée dégustée, fumant régulièrement, attendant son plat...

Cet homme m'intrigue... son comportement n'est pas singulier... quelque chose cloche... cette manière de fumer, cette manière de déguster ce plat...
Un peu comme si l'on dégustait un dernier repas...

Regard... yeux gris... non, bleus... non,  gris-bleus, qui me rappellent la mer, l'océan...

Un regard triste... un regard qui me prend... un regard qui me bouffe...
Un regard que j'absorbe, tel une éponge...

 


01:17 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.