30/04/2004

Perdition

Post de soulagement ce soir...
 
Je ne sais pas pourquoi j'écris... sans aucun doute, parce que ce blog, c'est ma feuille de papier, c'est mon ardoise, c'est ce qui me permet également de mettre sur une feuille blanche, sur une toile, mes pensées, pour pouvoir mieux me relire après, me comprendre, et comprendre les choses
 
Eté enfin chez le docteur ce soir... pas tellement finalement par besoin - 6/7 jours sans traitement d'asthme, sans ventolin -, mais plus parce que finalement, même malgré mon caractère de chien, il y a quelque chose quie me dit "fais gaffe mec... suis les conseils de tes amis"...

Oli et nico... chers amis...
 
Vague à l'âme ce soir, enfin non, vague à l'âme depuis hier... la chute, le crac... l'effondrement, dans les bras d'une amie, arrivée, par hasard, ou, peut être la chance, juste au moment où... ce moment où cette larme perle, ce moment où l'on sent son coeur se déchirer, comme l'on sent un muscle se déchirer tout d'un coup, une douleur vive, brutale, fulgurante...

Mains qui tremblent, regard vide, effondrement... réalité... peur d'aller au boulot, peur des reproches qui vont tomber parce que je n'ai pas eu le courage la veille de sonner pour dire que je n'étais pas bien...

Parfois, il y a des situations où les mots ne servent à rien...
 
Peur aussi de ce sentiment soudain d'abandon, de tous, au boulot...
 
 

23:49 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/04/2004

Cofee Business

Pause café...
Une tasse de café, un crayon, et une mise au point...
Le genre de chose que je faisais déjà il y a 7 ans, lorsque j'avais besoin de mettre mes idées au clair... y'a des choses qui ne changent pas (est-ce rassurant)
 
Point critique de non retour atteint ce matin...
Regard vide... l'âme vide... pas envie d'aller bosser, des nausées... nausées de stress, nausées sur ma personne.
Je me pose des questions... je n'en peux plus...
 
La nouvelle est tombée mercredi...
Pour vendredi, 20 pages du mémoire, pour Mercredi, les 80 pages...
Juste au moment où j'allais demander congé...
En clair, on arrête de bosser, tu fais de la littérature, tu remplis des pages, et tu fais ton mémoire en une semaine...
On voudrait me fouttre à bout qu'on ferait pas mieux...
 
Immersion de cet état de torpeur
Se forcer à se lever, à bouger... aller chercher de la kefta à la chasse, voir des gens, ne pas se démolir...
Parfum discret dans le bus... il me rappelle quelqu'un, il me rappelle aussi clairement un moment récent...
Un retour à pied de louvain la neuve, un train loupé, un passage par la chasse, à 1h du matin...
Envie de pleurer... sans raison aucune...
 
La pire des choses, est de désirer quelque chose que l'on aura jamais...
Je pense à elle, je pense à lui, je pense à eux...
Je pense, et je m'écroule...
 
Dégustation de café... reclope...
8 jours sans traitement, et 3 jours sans ventolin... ca va bien... mon asthme serait-il en train de disparaître ?
 
Pécheresse, kefta, dvd et amie ce soir...
Penser à parler... penser à ne pas avoir peur de se lacher, de craquer... cela fait du bien... même si j'ai toujours eu un mal de chien à montrer quand cela va mal
Passé un point extrême de non retour, il y a le choix de tomber, ou de vasciller...
Plus envie de tomber...
 

18:34 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/04/2004

Changement d'air

Un petit post...

Pour vous dire un grand merci pour les quelques mails reçu

Pour remercier Oli, et Nicolas, de leur amitié précieuse, du temps qu'ils me consacrent, leur écoute, et les nombreux conseils dispensés...
 
L'aventure continue, en partie ici... une sorte d'équilibre en quelque sorte,
 
Pour le reste, je vous invite à suivre l'autre coté également sur http://lumiere-d-ame.skynetblogs.be
 

21:55 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/04/2004

Retour au boulot...

Il a bien fallu...
Après une nuit difficile (insomnie, me suis levé à 2h pour prendre un chocolat chaud...), je me dis que même clozan n'a pas l'air de marcher des masses
Au passage, j'ai vu sur le net une copine de mon institut, de l'an passé qui a doublé... on a un peu discuté, et bon, ben, mine de rien, j'ai été étonné par sa gentillesse, et par sa compréhension, je la pensais beaucoup plus "rien à fouttre de toi"...
 
Première surprise du matin : douche froide...
Et pas de radiateur...
Ca me fait penser à la ferme, sauf que c'est pas drôle... bon ben on va se laver l'essentiel, et puis voilà... tant pis, on prendra un bain chaud ce soir si ca marche...
Penser à sonner aux concierges, à trouver le responsable et à passer mes nerfs dessus... CONNARDDDDDDDDDD
 
Toujours l'ascenceur en panne, ca  va durer 4 jours...
Je plainds la ptite vieille qui habite au 10ème, et je plainds les mecs comme moi qui sortent le matin complètement shootés...
 
Discussion avec mon principal collègue, olivier, celui qui bosse avec moi et qui m'aide...
C'est clair que bon, ben quand on arrive, et qu'on tire une gueule jusque par terre, et qu'on se retient d'éclater en larmes en se disant "putain mais qu'est-ce que je fous ici bordel", c'est difficilement masquable, même avec une tentative (quasi nulle) de faire un faux sourire...
Discussion à la cafétaria, mise au point...

Cher olivier...que ferais-je sans toi...
Hier, celui-ci a été parlé à mes boss, concernant l'état d'avancement du travail, et les moyens dont je dispose...
En clair, ils ont décidé de diminuer le boulot, de bosser un maximum les 2 prochaines semaines et puis zoup... fini...
Bref... me sens un peu mieux
 
Par la même occasion, celui-ci m'a dit de la fermer...
A savoir qu'il ne serait pas du tout bon que le service sache que j'aille pas trop bien... parce que d'abord ca les regarde pas, ensuite parce que cela pourrait mettre éventuellement mes chances d'engagement à 0...
En clair, ce qui m'arrive, arrive régulièrement... on la ferme, on prend 2 jours de congé et voila...

Bref... J'dois prendre 2 jours de congé...
Demain et jeudi ???
 

10:09 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/04/2004

A méditer...

"La ligne est ténue qui sépare les ennemis des amis.
Lorsqu'elle s'efface il n'y a plus ni commencement ni fin."

"Exister, c'est se dresser, se détacher de l'arrière-plan.
Vous ne pensez pas, vous n'existez pas vraiment si vous n'êtes pas prêts à risquer jusqu'à votre équilibre dans le jugement de votre existence"

"Il ne faut pas effacer totalement le passé.
Il faut l'utiliser, l'amalgamer.
Le but est de tout mêler en nous-mêmes."

"C'est lorsque nous croyons savoir quelque chose qu'il faut justement réfléchir un peu plus profondément."

"Il est des choses que les mots ne peuvent expliquer.
Il faut les absorber sans l'aide des mots."

"On peut voir de bien des façons.
On peut être aveugle de bien des façons"

"L'ignorance a ses avantages"

"Il est certaines actions qui ont une fin et pas de commencement, alors que d'autres commencent pour ne jamais s'achever.
Tout dépend de la position de celui qui observe.

"L'inconnu est autour de nous à chaque moment.
C'est là que tu dois rechercher la connaissance."

(Frank Herbert)



22:50 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

On a que le bien qu'on se fait...

Comme on dit...
 
Dernière clope, puis dodo...
Bilan après 1/2 heure : je suis en train de rire tout seul, j'ai l'impression de m'être pris un gros join, et je me sens bien...
Ah... parfois, je me dis que la science est quand même formidable... avec un ptit truc, on peut calmer la douleur, rendre triste / heureux / faire souffrir / faire rire, voire même dans le cas de certaines substances et d'une thérapie adaptée, arriver à provoquer l'oubli quasi définitif de  souvenirs...
Hum...
 
Bref, je suis bien... indication médicamenteuse : pic maximal dans 2h dans le sang
en clair, d'ici 2h, je serai probablement (si je  suis toujours éveillé ce qui ne sera pas le cas) en train de rire comme un con vu comment c'est parti.
La je chante, je rigole, j'suis détendu... c'est le but... fabuleux...

Demain, comment je serai... ca c'est une autre paire de manche
Faire gaffe, je suis anti shoot à ce genre de saloperie, vous inquiétez pas, j'vais pas devenir tox...
Demain est un autre jour...
Espérons que demain, ca ira mieux

Metallica - Low Man's Lyric

My eyes seek reality
My fingers seek my veins
There's a dog at your back step
He must come in from the rain
I fall cause I've let go
The net bellow has rot away
So my eyes seek reality
My fingers seek my veins

The trash fire is warm
But nowhere safe from the storm
And I can't bear to see
What I've let me be
So wicked and worn

So as I write to you
Of what is done and to do
Maybe you'll understand
And won't cry for this man
'Cause lowman is due

Please forgive me
My eyes seek reality
My fingers feel for faith
Touch clean with a dirty hand
I touch the clean to the waste

The trash fire is warm
But nowhere safe from the storm
And I can't bare to see
What I've let me be
So wicked and worn

So as I write to you, yeah
Of what is done and to do
Maybe you'll understand
And won't cry for this man
'Cause lowman is due
Please forgive me

So low the sky is all I see
All I want from you is forgive me
So you bring this poor dog in from the rain
Though he just wants right back out again

I cry, to the alley way
Confess all to the rain
But I lie, lie straight to the mirror
The one I've broken, to match my pain

The trash fire is warm
But nowhere safe from the storm
And I can't bare to see
What I've let me be
So wicked and worn

So as I write to you
Of what is done and to do
Maybe you'll understand
And won't cry for this man
'Cause lowman is due
Please forgive me
Please forgive me

So low the sky is all I see
All I want from you is forgive me
So you bring this poor dog in from the rain
Though he just wants right back out again

My eyes seek reality
My fingers seek my veins


22:17 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Humain... je craque...

Y'a des jours comme cela... d'autres où cela va un peu moins...
Je craque...
 
Envie de pleurer, envie de sortir toutes les larmes de mon corps, envie de tout sortir, de m'affaller, affaibli, de ne plus penser, d'être H.S., lobotomisé, et non pas dans cet état insupportable où j'ai l'impression de m'être défoncé avec 3 lignes de coke ou un pétard aussi gros que le cigard de Churchill...

Marre d'être comme ca, marre de sentir que mon esprit ne suit plus...
Bordel... je sors dans le couloir, l'ascenceur est en panne... je m'arrête... je réfléchis... "jdois faire un truc... mais quoi"
Imbécile... prendre l'escalier...
Merde !
Bordel !
 
Fond de tiroir, restants de clozan d'une époque...
10 mg... anti-angoisseur, une autre époque... 2 cachets, une grosse rasade d'eau...
Un ptit Unforgiven II dans la platine, respirer...

Je tremble...
 
Mon coeur bat, à exploser la poitrine...
L'impression qu'une force énorme au fond de moi, sortant de nulle part, veut sortir...
Un état de faiblesse, accompagné d'une tension à l'extrême... ne pas sortir maintenant, je pourrais ne pas garder mon calme et défoncer les ptits cons du coins au moindre regard, à la moindre parole "de trop"
 
J'suis H.S...
Overdose de stress, overdose de pensée, overdose de boulot tout simplement, ce boulot me tue...
J'vais aller dormir... couper le téléphone... ouvrir la fenêtre, mettre le radiateur à fond, et penser à quelque chose de doux... d'agréable... (un mouton ? ;)

Demain est un autre jour...
Demain je ferai le bilan des dégats...
Après demain, je ferai le bilan général et je tirerai une décision
S'il faut que je m'arrête une semaine, on le fera... ca permettra peut être de mieux repartir

Je n'en sais rien...
Je suis dans le doute ce soir...
Penser à dormir...
 

21:41 Écrit par SneakWind | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |